Un registre de transparence à Madrid

L’agence de presse espagnole Europa Press évoque dans son édition en ligne les débats autour de la mise en place d’un registre de transparence des représentants d’intérêts au Cortes, l’équivalent de l’Assemblée nationale. Deux réformes ultérieures prévoient le même type de registre pour le Sénat et le gouvernement.
Les indépendantistes catalans, à l’initiative de ce projet, soulignent la nécessité de transparence et de normalisation du dialogue entre décideurs publics et acteurs privés.
Ce registre donnerait un accès privilégié aux députés, via une accréditation permanente, et serait également assorti d’obligations similaires à celles que l’on peut trouver dans le projet de loi Sapin II : honnêteté des informations transmises aux élus, obligations déontologiques, interdiction de vendre des documents officiels à des tiers.
Publié le 26/04/2016 dans
News


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform