Polémique sur le registre britannique des lobbyistes

Le quotidien britannique The Independent révèle une faille importante dans le registre de transparence du Royaume-Uni.
On apprend que les agences de lobbying sont tenues de déclarer le nom de leurs clients uniquement quand elles contactent directement un ministre ou un secrétaire permanent, le fonctionnaire le plus haut placé dans la hiérarchie du ministère. Cette obligation disparait lorsque celles-ci contactent les autres membres des cabinets ministériels tels que les conseillers techniques, faisant sortir de nombreux clients du registre.
A titre d’exemple, 25 % des agences inscrites au registre ne déclarent aucun client.
Ainsi selon Alexandra Runswick, directrice de l’ONG Unlock Democracy, le registre américain donne plus d’informations sur les entreprises du pays que le registre britannique lui-même !
Publié le 14/04/2016 dans
News


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform