Les banquiers d’affaires : des lobbyistes comme les autres ?

A l’occasion de l’examen cette semaine par l’Assemblée nationale du projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique de Michel Sapin, le quotidien Les Echos.fr publie un article sur le statut des banques d’affaires et des fonds d’investissement.

Sébastien Denaja, le rapporteur de la commission des lois sur le projet de loi, tout comme le gouvernement ont confirmé que les banquiers entraient bien dans le périmètre de la définition des représentants d’intérêts. En conséquence, ils seront bien soumis aux obligations déclaratives des actions menées et de leurs coûts.

Cette disposition vise à mettre un terme à l’opacité des relations entre banquiers d’affaires d’une part et hauts fonctionnaires du ministère de l’économie, anciens fonctionnaires de la direction du Trésor et de l’inspection des finances d’autre part.
L’enjeu de transparence est de taille pour une profession souvent mise à l’index par l’opinion publique.
Publié le 14/06/2016 dans
News


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform