Le directeur de campagne de Barack Obama stigmatise les lobbies pétroliers.

Jim Messina, directeur de campagne de Barack Obama, dénonce les dysfonctionnements de Washington et les 4 milliards de dollars de cadeaux fiscaux versés cette année aux 5 principales compagnies pétrolières alors qu’elles ont enregistré 36 milliards de dollars de bénéfices au premier trimestre 2011.

D’après lui, il est probable que lorsque le Sénat tentera de couper les subventions pétrolières, une minorité de sénateurs bloquera le vote.  Toujours selon lui, même si le Sénat tentait de présenter un projet de loi à ce sujet, il y aurait peu de chances qu’il soit mis à l’ordre du jour en séance, alors que le prix des carburants atteint des records et que ces compagnies n’ont pas besoin de l’argent du contribuable américain.

Il déclare donc que:

« These five companies are expert manipulators of the money-for-influence game in Washington that the President is working to change. It’s simple math — they spent more than $145 million last year on nearly 800 lobbyists whose job is to defeat bills like this one. The $4 billion they’ll likely get to keep as a result represents a 2,700% return on their investment. »

Il propose de mettre en place une campagne électorale populaire qui n’acceptera pas d’argent des lobbyistes de Washington, et appelle  au don en citant le président Obama  « au lieu de subventionner les sources d’énergie d’hier, nous devons investir dans celles de demain. »

Publié le 16/05/2011 dans
Etats-Unis


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform