Des députés européens dénoncent la puissance des lobbies du secteur financier

Des députés européens ont publié hier un appel à la création d’un contre-pouvoir aux lobbies issus de l’industrie financière. Ces députés constatent en effet une « asymétrie entre la puissance de ce lobbying et l’absence de contre-expertise », asymétrie qu’ils considèrent comme dangereuse pour la démocratie.

Le texte ne récuse pas le droit pour les entreprises du secteur financier de se faire entendre des législateurs, mais rappelle qu’en contexte démocratique, le lobbying des uns n’est légitime que s’il est contrebalancé par le lobbying des autres. Estimant que si des contrepouvoirs se sont développés face aux industriels de certains secteurs, comme le secteur agroalimentaire par exemple, aucune organisation n’a développé la capacité de s’opposer à la puissance des représentants des banques.

Ce groupe de députés, parmi lesquels les eurodéputés français Pascal Canfin, Pervenche Berès et Jean-Paul Gauzès, appelle ainsi à la création d’une (ou plusieurs) organisation non gouvernementale, indépendante à la fois des pouvoirs politiques et de l’industrie financière, capable de développer et de médiatiser une contre-expertise sur les activités menées sur les marchés financiers par ses principaux acteurs. L’appel a pour l’instant recueilli quelques centaines de signatures.

Pour le consulter : http://www.finance-watch.org

Publié le 22/06/2010 dans
Europe


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform