Des députés contestent l’efficacité du dispositif réglementant l’activité des lobbyistes à l’Assemblée nationale

En juillet dernier, un dispositif a été mis en place afin de réglementer l’accès des groupes d’intérêts à l’Assemblée nationale. Censé garantir la transparence dans l’accès de la société civile au Parlement, il institue la constitution d’une liste publique des représentants d’intérêts et oblige désormais ceux-ci à faire une demande de badge d’une journée pour accéder à l’Assemblée.

Ce dispositif est aujourd’hui remis en cause par deux députés, membres de la délégation chargée du dossier (créée en 2008). Danièle Hoffman-Rispal et Danielle Bousquet (PS) ont en effet jeté l’éponge, estimant le dispositif peu efficace et regrettant de n’avoir jamais pu trouver d’accord avec le président de la délégation, le député UMP Marc Le Fur, concernant les critères d’attribution des badges.

Un bilan sera fait dans quelques semaines, lors de la prochaine réunion du groupe d’études sur les pouvoirs publics et les groupes d’intérêt, présidé par les députés UMP Patrick Beaudouin et Arlette Grosskost.

Publié le 26/04/2010 dans
France, Réglementations


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform