Les dépenses des sociétés américaines technologiques en matière de lobbying

Comme vous le savez, aux Etats-Unis, les entreprises doivent rendre public chaque année le détail de leurs actions de lobbying. Business Insider a publié il y a quelques mois un graphique montrant les dépenses réalisées par les grandes sociétés américaines des nouvelles technologies en 2009.

On s’aperçoit que le champion du lobbying est AT&T (le plus grand fournisseur de services téléphoniques et Internet américain) avec une dépense totale de près de 15 millions de dollars. Le groupe de médias Comcast est un autre poids lourd malgré un chiffre d’affaires moins important. Mais c’est Yahoo, et dans une moindre mesure, Google, qui sont les sociétés de services web qui consentent l’effort le plus important au regard de leurs revenus. Apple est bon dernier, utilisant à peine plus d’1,5 millions de dollars à ce travail.

Pour l’année 2010, Google va être au moins au même niveau de dépenses que 2009. Selon L’Expansion, la firme a en effet annoncé en octobre avoir déjà dépensé 3,92 millions de dollars, dont 1,2 million pour le troisième trimestre. Le géant du web a utilisé cet argent pour tenter de faire entendre sa voix dans les domaines de la protection de la vie privée, des télécoms, de la publicité, des brevets, ou encore des énergies renouvelables.

A noter que Facebook, qui n’est pas présent sur ce graphique, dépense dix fois moins que Google (120000 $ pour le troisième trimestre 2010), même si son budget est en forte augmentation puisqu’il a doublé par rapport à l’année passée.

Publié le 15/11/2010 dans
Etats-Unis


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform