L’Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques (AFCL) adopte une nouvelle Charte de déontologie

C’est à la suite d’une réflexion menée par sa commission de déontologie, animée par M. Nicolas BOUVIER, que l’AFCL a décidé de produire une nouvelle version de sa Charte de Déontologie. L’objectif est de « bien définir [le] métier pour lui apporter de la légitimité », selon Mme Capucine FANDRE, la présidente de l’association. Le nouveau texte, qui va donc remplacer la Charte d’origine, créée en 1991, a été signé par l’ensemble des adhérents de l’association lors de l’assemblée générale annuelle.

Un certain nombre de nouveaux principes sont affirmés, comme l’interdiction de rémunérer des élus et des agents publics, l’incompatibilité entre l’exercice de la profession de lobbyiste et un mandat électif ou un emploi salarié dans la fonction publique, ou l’interdiction d’organiser au sein des institutions des colloques où la prise de parole serait payante. Autre nouveauté : des sanctions sont prévues pour ceux qui ne respecteraient pas ces règles.

La nouvelle Charte sera bientôt mise en ligne sur le site de l’association, en remplacement du texte actuel.

Publié le 16/07/2010 dans
AFCL, Réglementations


http://www.lobbyiste.org/wp-content/themes/platform